UN SI PETIT OISEAU

Un si petit oiseau

Marie Pavlenko

Flammarion

  • par (Libraire)
    22 février 2019

    Des fois, la vie s'acharne : on perd son bras, ses amis, on déménage, notre sœur nous rend dingue. Et alors, il suffit d'un seul petit oiseau…


  • par (Libraire)
    21 février 2019

    Superbe !

    Et si nous parlions de la vie ? La vraie, celle qui tranche et qui arrache les rêves, les espoirs. Mais aussi celle qui brûle en nous, cette petite flamme tantôt colère, tantôt chaleureuse. Avec Abi nous la traversons cette vilaine épreuve, injuste. Suite à un accident qui la prive d'un bras et de sa carrière, la jeune femme traverse les affres de la reconstruction.
    Un texte juste, vibrant de sensibilité, de vie et d'humour aussi. Sans jamais tomber dans le pathos ou l’irrationnel, Marie Pavlenko nous offre un roman formidable sur la vie, les vies, celles que nous sommes capables de nous réinventer en toutes circonstances.


  • par (Libraire)
    9 février 2019

    Abi est une jeune fille qui rêve de devenir vétérinaire. Un accident de voiture va l'amener à retravailler ses plans. Mais comment se reconstruire après la perte de son bras ? Lire Blaise Cendrars, nommer son moignon, apprendre à reconnaître les oiseaux ? Autant d'étapes aussi douloureuses que délicieuses que nous délivre ici avec finesse Marie Pavlenko. On plonge, on aime, on a mal, on se relève avec Abi. Un roman pour tous les amoureux de la nature et de la vie.


  • par (Libraire)
    23 janvier 2019

    Abi, 20 ans, a perdu son bras dans un accident de voiture. Alors que tous ses rêves s'effondrent, elle croise par hasard son ancien ami de jeunesse Aurèle, dont elle était secrètement amoureuse. Anonymement, il lui envoie des livres de Blaise Cendrars afin de lui redonner goût à la vie. C'est un roman touchant, avec des oiseaux, beaucoup d'humour, de rires et de sourires, de l'amour aussi, mais surtout de l'espoir. Gros coup de cœur !
    Justine


  • par (Libraire)
    17 janvier 2019

    Abi a 20 ans, et elle a perdu son bras. Elle en veut à la Terre entière, et surtout à son moignon qui a ruiné ses chances de devenir un jour vétérinaire. Mais avec un peu d’aide, de persévérance, d »humour et d’amour, Abi va (ré) apprendre à vivre et à espérer avec un bras en moins.
    Ce livre est rempli de moments difficiles, douloureux, mais aussi d’éclats de rire, d’amitié, d’amour. Un roman magnifique que l’on dévore d’une traite et que l’on oubli pas !
    Marine


  • 13 janvier 2019

    Une si belle aventure, la vie !

    À deux secondes seulement, Abigail n’a plus la même vie. Percutée par une voiture, cette jeune femme perd son bras et c’est un nouveau départ qui l’attend. Une nouvelle vie avec laquelle elle devra se battre pour se retrouver, elle, la fille d’avant.
    Je ressens une profonde colère au début du roman comme si je me mettais à sa place sans comprendre tout ce qui s’était produit. Mais renaît vite l’espoir qui nous force à réaliser qu’Abi peut y arriver et qu’elle va s’accrocher. C’est un personnage bouleversant qui est très attachant. Elle semble perdue, seule et souffre énormément. Mais elle nous embarque dans son monde à elle, sa vision des choses, avec un grain d’humour, une pincée de folie et une poignée d’amour…

    Ce livre est une bouffée d’air frais, comme si l’histoire d’Abi, tellement touchante, nous permettait de voler et de planer vers son destin inconnu. On découvre avec elle les nombreuses facettes de la vie et on comprend tout à coup, comme une gifle, que tout peut basculer d’un instant à l’autre, à deux secondes près ! Le personnage de Coline, sa tante, est très émouvant également.  Grâce à son extravagance, son originalité  et son amour indescriptible pour sa nièce, il permet à Abigail de surmonter toutes ces épreuves. Elle la fait revivre, respirer à nouveau, elle qui semblait retenir son souffle depuis cet accident. Sa tante ira même jusqu’à trouver un copain handicapé pour lui prouver que même avec un membre manquant, on peut aimer.
    Alors nous sommes peut-être tous différents mais nous pouvons tous aimer !
    La première de couverture et le titre voulaient en fait déjà tout dire, les ailes, la liberté, un nouveau départ…

    **Agathe, 14 ans**

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u