Grand-Mère Tout Doucement
Éditeur
Alice Jeunesse
Date de publication
Nombre de pages
163
Langue
français
Code dewey
804
Fiches UNIMARC
S'identifier

Grand-Mère Tout Doucement

Alice Jeunesse

Indisponible
**Une histoire d’amour avant tout, qui réunit deux générations**

« Gloria était contente. C’était mercredi. Elle allait retrouver Grand-Mère
Tout Doucement. Le vent était doux. Il tourbillonna dans ses cheveux courts et
bruns. On sentait le printemps qui s’approchait. D’ailleurs, on était le
mercredi 18 mars. Gloria se mit à marcher plus vite. Grand-Mère Tout
Doucement, c’était la maman de sa maman… pourtant, ces derniers temps, la
vieille dame devenait peu à peu une autre, presque une inconnue. »

Gloria – qui elle aussi change, trop vite à son goût –parviendra-t-elle à
percer le brouillard dans lequel s’est peu à peu enveloppée Grand-Mère Tout
Doucement ? Arrivera-t-elle à lui dire l’essentiel, malgré la barrière de
cette terrible maladie ? **
**
**Un roman bouleversant qui aborde avec délicatesse un sujet difficile**

EXTRAIT

Gloria tira vers elle la porte d’entrée de l’école de musique, elle passa le
seuil et descendit les trois marches de l’escalier en pierre. Le battant se
referma lentement derrière elle dans un petit grincement. Une fois sur le
trottoir, Gloria prit l’étui de son violon dans ses bras et le serra contre sa
poitrine. Elle posa le pied dans la ruelle étroite et se mit à avancer d’un
pas vif. Elle aimait tenir son violon contre son cœur, le sentir proche, très
proche. Surtout après les leçons, quand tous deux avaient partagé une heure de
travail, d’efforts intenses et de bonne humeur. La sonate en la mineur de
Vivaldi résonnait dans sa tête.

CE QU’EN PENSE LA PRESSE

« Une belle histoire, comme un passage entre deux rives, entre souvenirs et
présent incertain, mais toujours guidée par un amour vrai et d’une maturité
que force la maladie. » **_– Croqu'livre_**

« Épuisement des proches, tensions familiales, honte des malades lors des
moments de lucidité, obsession de souvenirs anciens, instants de folie
ravageurs, jugements assassins assénés de l'extérieur, les personnes
concernées se reconnaîtront dans le tableau brossé par Adeline Yzac. ** _» –
Midi Libre_**

« Un drame de mœurs intimiste qui lève le voile sur les changements de
personnalités d'un grand-parent atteint de la maladie d'Alzheimer ainsi que
sur le deuil de leurs proches.? » **_– R_** ** _éseau des biblioth_** **
_èques publiques de Montreal_**

« Une bouleversante histoire d'amour entre une petite-fille et sa grand-mère
atteinte de la maladie d'Alzheimer. Un beau roman sur les passages de la vie –
notamment celui d'une adolescente en proie à de multiples interrogations –,
servi par une écriture sobre et émouvante. » **_– Lecture Jeune_**

« Un récit empreint de sensibilité, de douceur et d'une réalité déconcertante.
» **_– Lectures_**

A PROPOS DE L’AUTEUR

**Adeline Yzac** est née en Aquitaine. Après une formation universitaire en
lettres et linguistique à l’université de Montpellier, elle s’est consacrée à
l’écriture. La découverte, dès le lycée, de la littérature espagnole et
hispano-américaine sera déterminante dans sa quête d’une écriture à la fois
poétique et sociale. Elle désire porter à la lumière, la vie, la mort, les
non-dits, les écarts, les interdits, le désir… qui fondent la personne
humaine. Elle n’envisage d’abord pas de publication. Ce sont des rencontres
qui la conduisent à publier un premier roman pour la jeunesse en 1995. Depuis,
elle écrit pour les enfants et les adolescents des contes, des histoires et
des romans… et, pour les adultes, des nouvelles et des romans.
S'identifier pour envoyer des commentaires.