Chantepages L.

L'Horloge de l'apocalypse
par (Libraire)
10 avril 2018

L'Arizona Hallucinée

Les circonstances font que Norma, 19 ans, se réfugie en Arizona avec sa nièce Liz, 8 ans. Elles ne se connaissent pas plus que ça et doivent cohabiter dans une minuscule maison. Norma se trouve du travail au diner local. Elle va se rendre compte rapidement qu'elle s'est installé dans un monde violent, arriéré, pro-Trump, pro-armes à feu, raciste, persuadé que le bouleversement climatique est une invention de bobos ; en plein Arizona existe une religion vouée tout entière au culte du monstrueux dieu Diesel, et respirer les gaz des pots d'échappement est une des meilleures preuves de foi. Dans toute cette folie se fait entendre un mystérieux OneTicket, seul animateur d'une étrange radio prêchant l'Apocalypse.
Ce n'est pas un livre de science-fiction, bien que les apparences le laissent à croire ; l'Horloge de l'Apocalypse pourrait avoir été écrit par Stephen King tant les thèmes qui lui tiennent à coeur sont ici omniprésents. Ce roman est halluciné, terriblement pessimiste, violent, poisseux et ô combien excitant. On se laisse mener par le rythme effréné de l'écriture de Lorris Murail qui nous entraîne joyeusement dans une danse macabre apocalyptique. C'est une charge très dure contre Donald Trump, l'arrière-pays américain où s'entassent les poivrots, les climato-sceptiques. Chose étonnante : John Bonham, le batteur de Led Zeppelin, a droit à un très beau clin d'oeil !
Un parallèle est fait entre la Guerre Froide, durant laquelle avait été mis en place l'Horloge de l'Apocalypse pour indiquer de manière symbolique l'heure à laquelle les puissances mondiales utiliseraient leurs armes nucléaires, et le XXIème siècle, où le capitalisme s'avère être une catastrophe tout aussi dangereuse. Un roman trash à lire pour les jeunes adultes.

Stig & Tilde - L'île du disparu

Max de Radiguès

Sarbacane

13,50
par (Libraire)
4 avril 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière Chantepages à Tulle

Stig et Tilde sont respectivement frère et sœur. Ils partent pour un mois sur une île, coupés de leur famille, afin de suivre un rituel traditionnel qui les fera entrer dans l'âge adulte. Seulement, le trajet ne se passe pas bien ; surpris par une tempête et malencontreusement enfermés dans la soute du bateau, ils finissent par échouer sur une île... qui ne s'avère pas être celle prévue pour leur rituel. Le bateau est cassé, le moteur noyé, bref : ils ne peuvent pas repartir de suite. Ca ne serait pas grave si les réserves de nourritures, initialement prévues pour le voyage, n'étaient pas si maigres ! Tandis que Stig répare le bateau, Tilde part explorer l'île, et tombe sur d'étranges sculptures, des masques et autres figures vaguement humanoïdes, en bois : Stig et Tilde ne sont pas seuls !
Max de Radiguès signe ici une robinsonnade teintée d'humour, de mystère, de fantastique... et d'un peu de macabre. Stig et Tilde accomplissent leur propre rite de passage à l'âge adulte et leur enthousiasme à la toute fin est sans doute plus grand que celui qu'ils auraient exprimé s'ils étaient allés sur l'île initialement prévue. Le macabre présent dans l'histoire est adouci par le dessin, et la violence de certains faits devient digeste, ce qui fait de l'Île du disparu une bande dessinée adaptée pour un lectorat préadolescent.

Librairie Sorcière Chantepages à Tulle

Deux secondes en moins
par (Libraire)
27 février 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière Chantepages à Tulle

Igor a le visage défiguré suite à un accident de voiture : il sait que sa vie ne sera plus jamais comme avant. Rhéa a le cœur en bouillie parce que son petit ami est passé sous un train : elle se dit que sa vie ne sera plus jamais comme avant. Ils sont tous les deux pianistes et la musique leur permet de mettre un peu de baume sur les plaies. Ils ont surtout le même professeur de piano, un enseignant du Conservatoire qui, exceptionnellement, se rend à leur domicile. Igor joue du Satie, Rhéa du Mozart ; leur jeune prof va leur faire travailler chacun de leur côté une partie de la Fantaisie en fa mineur de Schubert, une œuvre pour piano qui se joue à quatre mains. Igor et Rhéa vont ainsi apprendre à se connaître, se comprendre et retrouver goût à la vie.

Ce roman est écrit à la manière de ladite fantaisie schubertienne : à quatre mains. Schubert, c'est ce jeune compositeur classique, qui a, avec Beethoven, montré de nombreuses facettes romantiques dans sa musique, et il est le meilleur compagnon qui soit pour les cœurs blessés. Le professeur de piano ne s'y est pas trompé, et Marie Colot et Nancy Guilbert non plus. Elles déploient, à travers une écriture fluide, une palette d'émotions et de sentiments, sans pour autant tomber dans le pathos. Les trois œuvres qui ponctuent ce roman, la première Gymnopédie de Satie, la douzième sonate de Mozart et la Fantaisie de Schubert sont construites en clair-obscur et leur évocation vient merveilleusement étayer ce roman. C'est une très bonne lecture, fluide, agréable, optimiste : c'est tout ce qu'il nous faut pour nous couper un peu de ce bas-monde sordide.

Librairie Sorcière Chantepages à Tulle

Le célèbre catalogue Walker & Dawn
par (Libraire)
20 février 2018

Quand Mark Twain écrit un road-trip

En 1904, dans le bayou, au fin fond de la Louisiane où vivent les rednecks et autres somptueux alligators, sévit une bande de joyeux gamins, au nombre de quatre. Lors d'une partie de pêche, ils dégotent une boîte de conserve dans laquelle il y a 3 dollars, qui représente une sacrée somme pour l'époque et le milieu. Très vite les enfants conviennent d'acheter un article proposé dans le catalogue Walker & Dawn, et jettent leur dévolu sur un pistolet de policier. A la place, ils reçoivent une belle montre à gousset, cassée, de l'American Company, et sont donc un peu circonspects par cette erreur. Peu de temps après arrive un type propre sur lui, qui prétend venir de Chicago, qui a été envoyé par le Catalogue pour récupérer la montre contre une somme dans le montant est libre. Le rendez-vous se termine mal, puisque ce chic type, après avoir agressé les gosses, se retrouve embourbé dans le bayou, mort, un bras arraché. En fouillant dans ses affaires, les enfants apprennent qu'ils peuvent toucher jusqu'à 4 000 dollars s'ils rendent la montre cassée. Une affaire en or qui va les pousser à se rendre d'eux-mêmes à Chicago. Mais la route est pavée de mauvaises personnes, de flics pourris et autres tueurs fous...
Ce roman est un véritable road-trip, drôle, poignant, qui nous plonge dans l'Amérique raciste et violente du début du siècle dernier, excellent pour les personnes qui rêvent de sensations fortes !

Ameline, joueuse de flûte

Clémentine Beauvais - Antoine Deprez

Alice

15,00
par (Libraire)
30 janvier 2018

Conseillé par la Librairie Sorcière Chantepages à Tulle

Connaissez-vous Le joueur de flûte de Hamelin ? Question rhétorique… Bien sûr que vous connaissez l'histoire - assez cruelle - de ce flûtiste. Voilà que Clémentine Beauvais et Antoine Déprez s'en sont servis pour le présent album. Ameline, petite orpheline qui vit chez son grand-père, prend connaissance de ce conte, assise sagement sur les genoux de ce dernier, et se demande si cette histoire est vraie. Son « Popi » reste vague… Après le décès du grand-père, Ameline reçoit une étrange boîte verte et part vivre dans un autre village où il y a beaucoup de chats et aucun enfant. En réalité il y en a, mais seule Ameline les voit, et l'un d'entre eux est intrigué par cette étrange boîte verte qu'elle trimballe dans son sac...

Cet album, très burtonien de par son côté doucement macabre, est une suite imaginée du Joueur de flûte de Hamelin, suite qui cherche à rendre ce conte moins glauque. Clémentine Beauvais fait appel à l'imagination florissante des enfants qui voient des choses et des personnes (dont les amis imaginaires) que les adultes ne voient pas, ou plus, et la musique s'avère y être un pouvoir aux propriétés merveilleuses - c'est le cas de le dire ! Tout ceci est justement étayé par les illustrations expressives et efficaces d'Antoine Déprez qui oscillent entre couleurs chaudes et teintes pastels. Parce que le joueur de flûte d'Hamelin est trop méchant, préférez-lui la douce et joyeuse Ameline, joueuse de flûte émérite !

Conseillé par la Librairie Sorcière Chantepages à Tulle