Mezzalama, Chiara

Des Elephants

15,00
par (Libraire)
28 septembre 2017

L'amitié plus forte que la guerre

Deux enfants, un frère et une sœur, vivent avec leurs parents dans un palais avec un immense jardin, dans une ville tombée aux mains de l'ayatollah Khomeini et de ses hommes ; nous sommes en 1979, le sha d'Iran a été déchu et a fuit le pays, qui est devenu la République islamique d'Iran. Les deux enfants vivent dans la sécurité de leur jardin, loin des bombes, loin de la violence des religieux, les deux mondes étant séparés par un mur. Un jour, un garçon ose franchir le mur et venir jouer dans ce jardin... Tandis que le frère voit cette intrusion comme dangereuse, la sœur voit là l'occasion de se faire un nouvel ami.
Le Jardin du dedans-dehors est un mélange d'album et de bande dessinée, si l'on s'appuie sur le découpages des pages en diverses cases et sur l'incursion de phylactères. L'opposition des deux mondes passe par un code couleur simple mais efficace : des teintes vertes pour signifier le jardin, l'intérieur, la sécurité, et les nuances de rouge pour souligner le danger et la violence de ce qui se passe dans le reste du pays. Outre le contexte historique et géographique dans lequel se déroule l'histoire, on peut également voir une opposition entre la Nature et les ravages causés par l'humanité, et l'arrivée du petit garçon dans le jardin viendrait tordre le cou aux idées fatalistes pour qui l'espèce humaine est le Mal incarnée qu'il faudrait détruire à tout prix.
C'est, surtout, une très belle histoire d'amitié qui fait fi des frontières et des préjugés et contre laquelle rien, pas même la guerre la plus crasse, la plus basse qui soit, n'y peut quoi que ce soit.

Tous les conseils de lecture