Quand Mark Twain écrit un road-trip

En 1904, dans le bayou, au fin fond de la Louisiane où vivent les rednecks et autres somptueux alligators, sévit une bande de joyeux gamins, au nombre de quatre. Lors d'une partie de pêche, ils dégotent une boîte de conserve dans laquelle il y a 3 dollars, qui représente une sacrée somme pour l'époque et le milieu. Très vite les enfants conviennent d'acheter un article proposé dans le catalogue Walker & Dawn, et jettent leur dévolu sur un pistolet de policier. A la place, ils reçoivent une belle montre à gousset, cassée, de l'American Company, et sont donc un peu circonspects par cette erreur. Peu de temps après arrive un type propre sur lui, qui prétend venir de Chicago, qui a été envoyé par le Catalogue pour récupérer la montre contre une somme dans le montant est libre. Le rendez-vous se termine mal, puisque ce chic type, après avoir agressé les gosses, se retrouve embourbé dans le bayou, mort, un bras arraché. En fouillant dans ses affaires, les enfants apprennent qu'ils peuvent toucher jusqu'à 4 000 dollars s'ils rendent la montre cassée. Une affaire en or qui va les pousser à se rendre d'eux-mêmes à Chicago. Mais la route est pavée de mauvaises personnes, de flics pourris et autres tueurs fous...
Ce roman est un véritable road-trip, drôle, poignant, qui nous plonge dans l'Amérique raciste et violente du début du siècle dernier, excellent pour les personnes qui rêvent de sensations fortes !

Tous les conseils de lecture